• Echanges à la résidence seniors DOMUS après projection de "Vieillir en goûtant sa vie"

     

    Le film a été applaudi, quelques réactions, au début de la discussion :

    - On voit bien comment chacun a organisé sa vie.

    - Ces personnes qui témoignent sont positives, elles continuent toutes à avoir plein d'envies. 

    - Cependant elles ont toutes la même inquiétude de devenir dépendantes.

    Mais très vite, comme nous avions annoncé le nouveau film "où...vieillir ?", le débat s'est orienté sur ce que chacunes (seul un homme a assisté au film et il est parti juste après) vivaient actuellement :

    - Je suis venue ici parce que je tombais et que cela inquiétait mes enfants, c'est pas facile de laisser son chez soi, mais je ne regrette pas, car quand on vieillit, on est seul, ici j'ai de la compagnie.

    - Oui, mais on est un peu trop surprotégé, du coup cela nous fait baisser. Chez moi, je faisais encore plein de choses, là j'en fais de moins en moins.

    - Ce qui est bien, ce sont les échanges avec les jeunes : évocation des jeux avec des jeunes en réinsertion, de leur participation au Prix Chronos avec les collégiens...des rencontres avec les enfants des crèches.

    - Elles apprécient aussi la présence de stagiaires (16-18 ans) et il y a même des garçons.

     


    votre commentaire
  • Cela y est. Notre second film "Où et comment mieux vivre notre avancée en âge (titre toujours provisoire) a commencé. D'abord à l'habitat participatif intergénérationnel "DOMICILAMI", puis à l'école du Bourg avec les enfants de CE et les Griots du Verderet. D'autres tournages prévues les semaines qui viennent.

    Pour info :

    - le 1 avril à La Terrasse", "VGSV" a été projeté aux membres du  pôle gérontologique du Grésivaudan, projection suivie d'un débat. 

    - le 21 avril à DOMUS, résidence seniors Les Bains, projection-débat de "Vieillir en goûtant sa vie" en présence de membres d'Accord'âges.

    Ces projections n'étant pas ouvertes à tous les publics, nous ne les mettons pas dans l'agenda.


    votre commentaire
  • Le 12 mai 2015, à 15h, nouvelle projection de "Vieillir en goûtant sa vie", au centre culturel "Le Belvédère.

    Projection, suivi d'un débat en présence de membres d'Accord'âges.

    Venez nombreux.


    votre commentaire
  • «  Les personnes sont en bonne santé »

    « On sent la joie de vivre »

    « Attitude positive par rapport à ce que l’on a »

     

    « Tous ont le souci de transmettre des valeurs d’honnêteté, de travail etc…» Mais une personne pense que qu’il y a des limites à ces transmissions qui ne collent plus à l’environnement actuel. Réflexion contredite par une autre qui pense que ces valeurs restent  immuables.

     

    « Grande curiosité, envie de découverte en faisant abstraction de leurs soucis »

    « Les maisons de retraite ont une mauvaise image »

    « Très beau, merci »

     

    « Je suis surprise par le manque de dimension spirituelle »

    Hyacinthe répond « Elle est remplacée par la contemplation de la nature, des fleurs, et par l’attention au présent qui confine à l’éternité ».

     

    Une personne a bien aimé : le « vieillir en pièces détachées », et il exprime « plus on est diminué, plus on vit avec le présent et plus on est auteur de sa vie »

     

    A la fin : une série d’applaudissements

    Hyacinthe est chiffonné par ces applaudissements, il aurait préféré entendre « BABA »

     

    Ce fut la conclusion de ce débat.

     

     


    votre commentaire
  • EYBENS (Isère) le 26 février 2015


    votre commentaire
  • La Grange et compagnie vous propose un séjour artistique familial et intergénérationnel : « Dans le lit de l’eau », ou comment  exprimer en musique les impressions et  les émotions que nous procurent ces éléments

    Ce séjour invite grands parents, parents et enfants à vivre ensemble une semaine de chant et de théâtre / conte au contact de la nature en Limousin,  du Samedi 18 avril 2015 à 18h au dimanche 26 avril 2015 à 10h à la Maison du Berger (La Geneytouse, Haute-Vienne) 

    Notre thème sera l'eau et  l’arbre, à partir du recueil de chansons "Dans le lit de l'eau" de Michèle Bernard, complété d'autres chants, et d'un ou plusieurs contes.

     

    Artistes intervenants : Florence Barthe (écriture, mise en scène, chant)et Gildas de Saint Albin (chant, piano).

    Tarif: Stage : enfants 200€ ; adultes 350€

    Hébergement en pension complète: enfants 200€ ; adultes 300€

    Adhésion à l’association (année 2015): enfants 10€, adultes 15€

    Renseignements / inscription: 06 47 26 01 76 contact@la-grange-cie.com

     

    Association La Grange & Compagnie - 35 rue Genevoise 38500 VOIRON


    votre commentaire
  •  

     

    APRES-MIDI FILM-PARTAGE DIMANCHE 22 MARS à 15 H 

    Projection du film réalisé  par l’Association « Accordages »

    Où six octogénaires parlent de leur « goût de la vie »

    Suivi d’un partage des réactions de chacun, avec les réalisateurs

     

    VIEILLIR EN BEAUTÉ, C'EST…

    L'âge n'a rien à voir avec la mort.

    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son cœur, sans remords, sans regarder l'heure;

    Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur, car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

            

    Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement. Ne pas pleurer ses souvenirs d'antan.

    Être fier d'avoir les cheveux blancs, car, pour être heureux, on a encore le temps.

      

    Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour, savoir donner sans attendre en retour;

     

    Car, où que l'on soit, à l'aube du jour, il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

     

    RENDEZ-VOUS AU  TEMPLE D’EVIAN

     7 Av de la gare à EVIAN     

    tél 04 50 75 66 03  marcelvonnez@gmail.com

      


    votre commentaire


  • 1 commentaire
  •  

    Rencontre avec le club de gérontologie

     

    Le débat est riche et vivant

     

    Une première personne note l’hétérogénéité des personnes.

    Une autre la philosophie qui se dégage du film : amour de l’autre, sérénité, et autres valeurs.


    Un débat s’engage sur : à qui s’adresse le film ?

    Plutôt les jeunes, ou les soixantenaires, afin de changer le regard sur les vieux… témoignage d’un médecin à qui une dame (environ 60 ans) répond « mon pauvre quand il lui indique qu’il travaille en gériatrie.

    Le montrer à de très vieilles personnes, dépendantes, ou en grande difficulté serait peut-être les mettre en difficulté, les confronter à l’échec : « je n’arrive pas à être comme eux, ou ils ont de la chance ».

    Comment travailler à aider les gens à être, malgré les fragilités. Comment « perdre sans se perdre », comment conserver des possibles, compenser les pertes. Quand on n’a plus cette possibilité comment continue-t-on à s’enrichir ?

    Perdre ses fonctions c’est devoir se faire une autre personnalité..
    Comment se préparer à ces changements (cf. préparation à la retraite)

    D’autres pensent qu’on ne peut pas s’y préparer, mais on peut préparer l’entourage.
    En fait c’est se préparer à la mort.
    Dans le film la mort ne fait pas peur
    Témoignage de Claude Weers qui est passée tout près de la mort, sereine, sans angoisse : « C’est comme s’il se passait quelque chose de chimique dans le corps ».

    Nécessité d’écouter, entendre le chemin.

    En fait ce qui effraye, c’est la souffrance, la dépendance, pour Cl W la mort est un moment, rapide.

    Claude Fages parle du « lent mourir »( cf.Yves Dolomier gériatre à St Étienne)

    Elizabeth Dell’accio cite Louis Vincent Thomas « cette fin de vie qui n’en finit pas de finir »

    À noter que dans le film, tous veulent rester indépendants.
    Peut-on vraiment se préparer à la dépendance, peut-on se projeter dans quelque chose de difficile ?


    Cl Fages, qui s’occupe d’habitat, entend souvent la réponse « c’est trop tôt » alors qu’il ne s’agit que d’anticiper sur des problèmes techniques.

    Une personne note que ces réflexions sont peut-être induites par la déformation professionnelle. Elle-même a bien retrouvé dans le film ce que lui ont dit des personnes qu’elle a interviewées : pas inquiétée par la mort, mais par la souffrance ou la dépendance.

    Un médecin témoigne : quand quelqu’un lui dit qu’il veut mourir, il répond, en plaisantant, mais du tac au tac « c’est bon, je vous fais une ordonnance », la personne le regarde, interloquée.

    Quelqu’un note tous les personnages du film sont toutes en lien : ami, animal. Action caritative, petits enfants…

    Ce qui prime, c’est le désir, la curiosité.

    En fin de séance, Cl Fages remercie Accord’âges pour la qualité du débat qu’a engendré le film (plus vivant et plus riche que d’habitude). Accord’âges dit que c’est là un des objectifs de l’association. Peut-être que le film en dédramatisant la vieillesse peut permettre de mieux pouvoir s’y projeter.

    Un des prochains thèmes qu’ils vont traiter : la résilience

    Marie Carmen Huard cherche à organiser (en relation avec le Mélies ou un autre cinéma…) un festival de films sur la vieillesse

    Le 4 juin 3e journée de géronto-psychiatrie sujet : la crise


    votre commentaire
  •  

    Projection de « Vieillir en goûtant sa vie » aux Vignes 20 01 2015 

     

    Rencontre à la résidence des Vignes, Grenoble

    Nous avons été accueillis par J N Perdrix et Mme Duru  (l’ex et l’actuel président de l’association « Vivre aux Vignes ». La résidence des Vignes,, soit  10 appartements regroupés à services partagés, comprend 1 studio de 25 m2, 8 T2 de 51 à 59 m2, et un T3 avec 3 locataires. Elle se trouve au milieu de 80 logements tout venant à l’île Verte à Grenoble.

     

    Ces 14 locataires partagent le salaire de personnel ADPA, assurant une présence 24/24 (soit 6 ou 7 personnes par roulement), ce qui représente un coût de 1100 € par personne, dont une partie est prise par l’APA. Les locataires (bailleur ACTIS) profitent également de la salle polyvalente où ont lieu les activités et d’une salle de restauration dans un T2 à l’étage.

     

    La projection du film a ainsi eu lieu dans la salle polyvalente du rez-de-chaussée, en présence d’une dizaine de résidents et en plus de Mr J N Perdrix et de Mme Duru, de D Muller, qui propose la gym douce le lundi et de plusieurs bénévoles et/ou visiteurs habituels, ainsi qu’un ancien résident.

     

    Malgré un petit problème technique au début, tout le monde a vu le film.

     

    Discussion assez informelle, pas « modérée ».

     

    Réactions très variées entre « on se reconnait bien » d’un visiteur, « ils ont tout dit » d’une résidente,  « ce film n’apporte rien » d’un bénévole, et « ce ne sont que des gens riches »  d’une autre résidente…

     

    Des contacts ont été pris avec plusieurs personnes résidentes (dont un monsieur récemment entré et le monsieur ex-pensionnaire) ou des intervenants (prof de gym, aide-soignante). Ces personnes sont partantes pour témoigner dans notre prochain film : « où et comment mieux vivre notre avancée en âge » (titre provisoire), nous les en remercions par avance.

     


    votre commentaire