• La présidente et le bureau d'Accord'âges vous invitent à la projection de 4 nouveaux points de vue / Gérard, instituteur retraité, Céline, slameuse et militante, Des compagnons du devoir (maîtres et élèves), Une famille syrienne accueillie dans notre agglomération :

    le mercredi 29 novembre 2017, à 19h, salle Beethoven,                                Maison des associations                                              1 rue Casimir Brenier 38120 Saint Egrève

    Discussion à l'issue de la projection. A nouveau, nous comptons sur vos réactions, impressions et idées pour nous aider dans la poursuite de notre travail.

    Nous vous attendons nombreux pour cette collaboration constructive.

                        La présidente : Brigitte Legal-Robinet


    votre commentaire
  • Habiter sa vie, au fil de l'âge également à St Martin d'Uriage, le 3 octobre 2017

    Dans le cadre de la semaine bleue, vous pourrez voir ce film, le 3 octobre prochain à Saint Martin d'Uriage.   A 14h, à la salle de cinéma du Centre culturel Le Belvédère. Projection du documentaire "Habiter sa vie, au fil de l'âge" réalisé par l'association Accord'âges, accompagnée par "La Petite Poussée". Ce film, qui aborde les différentes alternatives qui s'offrent à nous quand les contraintes de la vie, nous pousse à chercher un autre domicile, sera suivi d'un débat, animé par des membres d'Accord'âges.

    Renseignements au CCAS de la ville.

    Vieillir en goûtant sa vie, le 3 novembre 2017

    Invitation : le 3 Novembre prochain à Laval, à 16h. Projection suivie d'un débat animé par des membres d'Accord'âges.

    Renseignements et inscriptions auprès de Christelle Genoulaz, à la mairie de Laval.


    1 commentaire
  • Voici l'affiche concernant cette projection de notre film "Habiter sa vie au fil de l'âge" à CROLLES dans le cadre de la semaine bleue 2017.

    A CROLLES (38) LE  OCTOBRE 2017


    votre commentaire
  • L'équipe d'Accord'âges a fait sa réunion de rentrée le mercredi 6 septembre, quelques dates à retenir d'ores et déjà :

    - le 3 octobre à Crolles à 14h dans le cadre de la semaine bleue, projection d'"Habiter sa vie, au fil de l'âge"

    - le 6 octobre à l'Odysée à Eybens, projection de la 3ième partie d'"Habiter sa vie", à savoir : " Les aidants naturels, le droit au répit", dans le cadre d'une journée consacrée aux aidants.

    - le 29 novembre à 19h, réunion élargie d'Accord'âges à la salle Beethoven à Saint Egrève. Cette soirée est ouverte à tous les sympathisants et curieux : projection de la nouvelle tranche de témoignages qui feront partie du futur film sur "La transmission"

    Précisions et flyers suivront en temps utile 


    votre commentaire
  • Ce fut l'occasion de présenter les premières images du Nouveau film en construction...

    Assemblée Générale du 19 juin 2017


    votre commentaire
  • Les avis sont très partagés sur le documentaire de Valérie Bruni Tedeschi "Une jeune fille de 90 ans". Magnifique pour les uns, instrumentalisant pour les autres. Vous trouverez ci-après, un point de vue qui n'engage que son auteur. Ce blog étant interactif, vous êtes invités à réagir vous aussi, pour enrichir la discussion.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Pour répondre aux demandes des personnes n'ayant pas pu assister à la dernière projection du film (l'horaire de 18 H ne convenant pas), une nouvelle projection d' "Habiter sa vie au fil de l'âge"a été programmée le lundi 22 mai à 20 H au cinéma La Vence Scène, à Saint Egrève, tram E : Arrêt Pont de Vence.

    Nous rappelons que ce film explore les différentes alternatives qui s'offrent à nous quand les circonstances de la vie ( choix ou  nécessité) nous conduisent à trouver un autre domicile. Cette projection sera suivie d'un débat. Nous vous attendons nombreux.


    votre commentaire
  • Je viens de voir regarder votre autre film "Vieillir en goûtant sa vie"

    Cette dame qui souhaite aller un jour en maison de retraite pour ne pas peser sur sa famille est touchante..pas que ce soit courant...accepter l'EHPAD, c'est aussi accepter de se détacher...comme chaque étape de la vie, cela se prépare et il n'est pas donné à tout le monde d'anticiper les renoncements.

    "La maison de retraite endort les gens" dit un monsieur...il a raison, je le pense souvent , car les résidents se reposent sur nous et ne cherchent plus à régler les petits problèmes par eux-mêmes. C'est pas simple de trouver la bonne limite entre les laisser faire un maximum pour ne pas les rendre encore plus dépendants.

    J'ai bien aimé l'expression "on vieillit en pièces détachées"..., c'est vrai, nul ne saurait faire abstraction des limites physiques qui s'installent ; et chez nous, le médical est très présent, surement trop. Mais partager leur quotidien offre tous les jours de moments, parfois très brefs, mais intenses ; et je rentre chez moi, troublée d'avoir vécu de tels instants de leur vie avec eux, je pense notamment aux fins de vie...qui suis-je pour avoir cette place privilégiée ?

    "Les désirs sont fondamentaux, il suffit d'écouter ce qui tombe"...ce témoignage en fin de reportage est une vraie leçon de vie pour nous tous...pour habiter et goûter sa vie.

    Il y aurait encore des tas de choses à dire. J'espère que vous lirez entre les lignes combien ce sujet me passionne. Merci encore pour tous ces beaux témoignages . Béa


    votre commentaire
  • Habiter sa vie, au fil de l'âge

    Le refus de l'idée d'aller en jour en EHPAD est une réalité et je déplore parfois l'idée que les gens s'en font. De belles chose s'y vivent, même si y entrer demande des deuils...notamment de son lieu de vie investi depuis longtemps ...Très bien exprimé dans le film.

    J'ai eu un gros coup de cœur pour les foyers intergénérationnels; certaines de mes nièces vivent en collocation avec une personne âgée...mais cette solution ainsi que les foyers logements s'adressent à des personnes peu dépendantes : GIR 6, 5, voir 4.

    Aujourd'hui et depuis 2 ans, nous ne recevons plus dans notre EHPAD que des personnes GIR 1 à 3, c'est à dire très dépendantes, ceci en partie du fait de la diminution des places de long séjour à l'hosto.

    Je rencontre en visites de pré-admission des aidants épuisés, qui ont été par amour, au-delà de leur force...et finissent parfois par décédés avant la personne malade. Ces situations des aidants m'ont beaucoup marqué, je dis souvent que si je devais réécrire un mémoire, ce serait sur l'aidant, souvent le conjoint. L'HEPAD est le seul moyen pour se préserver après avoir profiter des années de l'accueil de jour. Ceci est parfaitement abordé dans le film et aussi dans le témoignage de Jean Pierre le mari aidant.

    Merci pour ces beaux témoignages. Béa


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires